MENU

Maja Smrekar : Ecce Canis

Home »  Maja Smrekar : Ecce Canis

ECCE CANIS

Maja Smrekar
Maja Smrekar est diplômée du Département Sculpture de l’Académie des Beaux­Arts de Ljubljana, et achevant en ce moment un Master en Art dans le Département Nouveaux Médias. Elle a réalisé des projets au sein desquels elle a exploré les phénomènes fréquentiels du biofeedback et de la présence télématique en relations avec le corps, la vie privée et la perception (inter)subjective de l’espace. Ces dernières années elle a développé des projets se focalisant sur les organismes vivants.
En 2010 elle a organisé le Festival HAIP10/New Nature. Le festival a eu lieu au Centre Multimédia Cyberpipe de Ljubljana où elle a été directrice artistique pendant deux ans. Elle a reçu le premier prix du festival Cynetart 2012 du Centre Européen pour les Arts de Hellerau (Dresde/Allemagne), une mention honoraire au festival Ars Electronica en 2013 (Linz/Autriche), de même que le Golden Bird Award 2013 – le prix national pour l’ensemble de ses réalisations dans le domaine des arts visuels (Ljubljana/Slovénie).Elle vit et travaille à Ljubljana, Slovénie.

La totale humanisation de l’animal coïncide avec la totale animalisation de l’homme.
Giorgio Agamben, L’Ouvert, De l’homme et de l’animal

L’interaction entre la biologie et la culture est le concept central dans la compréhension de l’évolution humaine, de la dispersion géographique, de la diversité et de la santé. Le projet présent s’intéresse aux processus métaboliques qui déclenchent les motifs émotionnels qui relient deux espèces : ce qui permet aux humains et aux chiens de coexister ensemble avec succès.
Le noyau physiologique du paradigme réside dans la connexion entre le sens de l’odorat et les prédispositions du transport de la sérotonine qui résultent en un feedback d’accumulation d’hormone dans l’interaction entre les deux espèces.
Pendant des milliers d’années, les humains ont connu une baisse de la perception de l’odeur allant de paire avec le développement de la culture, qui prédisposait les compétences comportementales vers la communication verbale / sonore et visuelle.
Dès lors le projet pose la question suivante : comment est-­il possible que nous ayons pu faire évoluer une telle synergie émotionnelle et ainsi nous aligner autour d’un besoin commun ?

Lieu : Friche de l’Antre-Peaux Vernissage
Exposition du samedi 8 au samedi 15